0  article(s)
plus 'infosplus 'infosplus 'infosplus 'infos



News, Medias, Concerts
Nouveautés

plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d



plus d
CYRILLE AUFORT Un Homme Idéal (BANDE ORIGINALE DE FILM)

Cyrille Aufort titulaire de plusieurs prix des Conservatoires de Musique de Lyon et de Paris s’est illustré en composant notamment la musique du film de Jacques Perrin et d’Eric Deroo « L’empire du Milieu du Sud », celle « d’Ombline » de Stéphane Cazès, du film de Nikolaj Arcel « A Royal Affair » co-composée avec Gabriel Yared, et dernièrement la musique du nouveau film de Luc Jaquet « La Glace et le Ciel ». Pour ce thriller « Un homme idéal », Cyrille Aufort a composé une partition symphonique pour orchestre à cordes, ensemble à vents et percussions qui a su traduire au travers de figures répétitives et d’ostinatos l’aspect obsessionnel du personnage, et le destin tragique vers lequel il court inexorablement…



plus d



plus d
David Chevallier  Standards et Avatars (JAZZ)

  
Bien que le jazz ai toujours été présent dans les différents projets du guitariste David Chevallier il avait, jusqu’ici, plutôt exploré les possibilités de faire converser cette musique avec d’autres ; d’où l’envie de concevoir un programme consacré à ce qui est l’une des fondations du jazz : les fameux standards, interprétés, enregistrés par les plus grands, langage commun permettant aussi de jouer avec des inconnus, quand l’occasion se présente. Et pour être cohérent avec sa démarche artistique, ces mélodies sont vues à travers son prisme personnel avec le même procédé que lorsqu’il s’attaque à un madrigal de Gesualdo, à un tube des Beatles, un air de Dowland, ou une chanson de Cole Porter : quelque chose d’indicible déclenche le processus de transfiguration, la création de l’avatar.



plus d



plus d
ALBAN DARCHE L HORLOGE (JAZZ)

 
Compositeur à l’écriture à la fois juste et prolifique, le saxophoniste Alban Darche nous revient après l’Orphi-Cube avec un très beau projet autour des cordes. Ce n’est pas son coup d’essai, puisque Alban a sorti un album du genre il y a bientôt 10 ans, avec un quatuor hongrois. C’est donc fort de cette expérience qu’il propose à quelques fines lames françaises de rééditer le propos musical autour d’un répertoire renouvelé. L’alchimie réussie entre le jeu du quatuor et celui des trois affiliés jazz se met au service d’un univers à l’esprit ludique toujours en alerte. On y retrouve une forme de groove traversé par les mânes de Bartók, cet intérêt que cultive l’artiste pour les musiques de danse (tango, fox-trot) revisitées par sa science de l’arrangement. Le son, le phrasé et l’intention des partenaires œuvrent à la mise en lumière de cette écriture sui generis, laquelle leur rend la pareille. Bref, la chambre est sacrement décorée !